L’intérêt d’un conseil syndical dans une copropriété

L’intérêt d’un conseil syndical dans une copropriété

  16 Nov 2020

Le conseil syndical est indispensable dans une copropriété. En effet, chaque copropriété dispose d’un conseil syndical qui est élu par les copropriétaires réunis en assemblée générale. Globalement, il joue le rôle d’intermédiaire entre la vie de la copropriété et le syndic. Mais à quoi sert vraiment un conseil syndical dans une copropriété ?

Copropriété : la mission du conseil syndical

Avant toute chose, le conseil est constitué de trois personnes en moyenne. Cela est dans le but de simplifier le dégagement d’une majorité durant les votes. Dès que le conseil syndical de copropriété est élu, il nomme un président.

En cas de problème, il alarme et propose des alternatives. D’un côté, avec le conseil syndical, les copropriétaires vont pouvoir s’assurer que le syndic de copropriété remplit correctement son rôle. Principalement au mieux des intérêts de la copropriété.

D’un autre côté, il renseigne le syndic et les copropriétaires de tous les problèmes intéressant la copropriété. Ensuite, il suggère des solutions et simplifie le travail du syndic. Même si c’est juste à titre consultatif, son rôle est loin d’être négligeable.

Rôle du conseil syndical : contrôle sur le syndic

Le conseil syndical a pour rôle de contrôler l’administration de l’immeuble et de gérer le syndic. De ce fait, il peut demander au syndic l’accès aux factures, de certains registres et d’en avoir des copies. Généralement, la consultation se passe dans les locaux du syndic. De plus, un contrôle doit avoir lieu au moins une fois par an.

Donc, avant l’assemblée générale durant laquelle les copropriétaires vont approuver ou non les comptes du syndic pour l’exercice écoulé. Le conseil syndical contrôle aussi les comptes du syndic de copropriété en passant au crible sa compatibilité. Il vérifie le coût des factures, leur concordance avec les devis et les prestations réalisées.

Par ailleurs, le conseil syndical vérifie que les travaux ont été approuvés par l’assemblée générale. Aussi, s’ils ont été effectués aux dates et conditions prévues, que la répartition des dépenses a été bien effectuée, etc. Son rôle de contrôle le conduit aussi à étudier les différents postes de charges afin d’observer les consommations d’énergie.

Le conseil syndical : assiste la copropriété

Afin de bien effectuer son travail, le conseil syndical peut demander l’opinion de toute personne de son choix. Il peut donc s’agir d’un copropriétaire ou de son conjoint s’il est utile pour le conseil syndical. D’ailleurs, il donne également son avis au syndic et à l’assemblée générale des copropriétaires sur les questions concernant la copropriété.

Cet avis est parfois un préalable requis par la loi, surtout pour les dépenses qui dépassent le montant fixé en assemblée. De même pour certains travaux urgents, mais le conseil peut intervenir quand il le juge opportun. Alors, en cas de dégradations des parties communes, d’infractions graves au règlement de copropriété, le conseil prévient le syndic.

Par ailleurs, le conseil syndical et le syndic préparent ensemble l’ordre du jour de chaque assemblée générale de copropriété. Il peut aussi fournir un rapport aux copropriétaires avant l’assemblée générale pour les éclairer. Enfin, le conseil syndical peut également faire des critiques au syndic sur sa gestion de la copropriété.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *